Blandine Savetier

En-atelier*
Blandine Savetier a partagé une grande partie de sa vie entre la France et la Belgique, elle a vécu en Afrique (Burkina Faso, Mali, Gambie, Sénégal) en Italie, aux Etats-Unis, en Russie, au Kazakhstan. Elle a séjourné à plusieurs reprises au Liban, en Syrie et en Turquie.

Après un baccalauréat arts plastiques, section bilingue, elle entreprend un voyage solitaire de deux ans en Afrique de l’Ouest à la découverte d’une autre manière d’être. Elle y apprend la technique du batik.

Elle part ensuite six mois à New York et San Francisco (études).

A son retour, elle suit des cours de peinture, sculpture, puis scénographie à l’Atelier Nicolas Poussin et à La Cambre (Bruxelles).

S’ensuit une maîtrise Arts du spectacle – Arts de la Scène et suit des cours de jeu à l’Ecole de Théâtre en Actes et avec Claude Buchvald.

Après un travail d’acteur au Workcenter de Jerzy Grotowski en Italie, elle suit les master classes d’Anatoli Vassiliev à Moscou et Paris, (2 ans) et des cours au Gitis (Conservatoire de Moscou).

Puis elle intègre l’Unité nomade de formation à la mise en scène au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, dirigée par Josyane Horville. Dans ce cadre, elle travaille avec Krystian Lupa à deux reprises, avec André Engel et Bob Wilson et suit une formation technique au Théâtre National de Strasbourg.

Elle a travaillé comme collaboratrice artistique, avec Stanislas Nordey (Violence de Didier Gabily, Mirad un enfant de Bosnie d’Ad de Bont), et à l’Opéra Bastille (Saint François d’Assise d’Olivier Messiaen), avec Thierry Roisin, collaboration artistique et dramaturgie (Dialogues têtus de Giacomo Leopardi, Manque de Sarah Kane). Elle a été assistante à la mise en scène d’Adel Hakim (Exécuteur 14 d’Adel Hakim, le Parc de Botho Strauss) et de Claude Merlin (Apocalypse version pauvre).

Comme comédienne, elle a travaillé avec Claude Buchwald, Stanislas Nordey, Thierry Salmon (Belgique), Marc Liebens (Belgique), Thierry Roisin, Bob Wilson, Claude Merlin, Sumako Koséki (danse).

Elle crée son premier spectacle professionnel à Bruxelles en 2002, et fonde la compagnie Longtemps je me suis couché de bonne heure, basée dans le Nord-Pas-de-Calais en 2004. Durant 4 ans, elle a été artiste associée la Comédie de Béthune, Centre Dramatique National du Nord-Pas-de-Calais.

Depuis septembre 2014, elle est artiste associée au Théâtre National de Strasbourg, direction Stanislas Nordey pour les six prochaines années.

Tous les spectacles de la compagnie ont reçu un franc succès public, et une reconnaissance auprès des professionnels, ainsi qu’un rayonnement national voire européen.

En 2002 : Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon au Théâtre Océan Nord à Bruxelles, tournée au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, au Festival de Pierrefonds dirigé par Gilbert Langlois, au Théâtre de Beyrouth pour l’année de la Francophonie, au Festival Voix de femmes à Liège, au festival des 7 Collines à Saint-Etienne.
.

De 2005 à 2008 : L’Assassin sans scrupules de Henning Mankell au Temple à Bruay la Buissière, tournée au Théâtre de la Place à Liège, au Théâtre Gérard Philipe à Saint Denis, à la Comédie de Béthune, au Théâtre du Blanc Mesnil à Paris, au Grand Bleu à Lille, à Viry Châtillon/Juvisy, à Massalia Marseille et Le Revest.

En 2005 : Le Marin de Fernando Pessoa à l’Ecole du Théâtre National de Bretagne pendant le Festival Mettre en scène.

En juin 2006 : Je en Morceaux, montage de textes de Samuel Beckett au Théâtre National de Belgique.

En 2007 : Le Président de Thomas Bernhard à la Comédie de Béthune, au Théâtre National de la Colline à Paris et à l’Hippodrome de Douai. Prix du syndicat de la critique pour la meilleure comédienne.

En 2007/ 2008 : On n’arrête pas le progrès, montage de textes et chansons sur le progrès, un spectacle d’appartement en coréalisation avec le CDN du Nord-Pas-de-Calais, tournée dans tout le département et la région.

En 2008 : Au Bois Lacté de Dylan Thomas avec les élèves de l’école du Théâtre National de Bretagne, pour l’inauguration du Théâtre National de Bretagne.

En 2008 : La petite pièce en haut de l’escalier de Carole Fréchette au Festival Mettre en scène au Théâtre National de Bretagne, repris en 2009 au Théâtre du Rond-Point à Paris et tournée en 2010 à la Comédie de Béthune, à Châtellerault, Cognac, au CDR de Vire…

En juin 2010 : le Funambule de Jean Genet, théâtre musical: avec Yann Collette (texte), Bruno Chevillon (contrebasse) et Benoit Dattez (magie), Festival La voix est libre à Paris et à la Comédie de Béthune.

En 2011 : Oh les beaux jours de Samuel Beckett, créé à la Comédie de Béthune dans le cadre de Béthune Capitale Régionale de la Culture 2011, repris en 2012 au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, tournée à la Maison de la Culture de Bourges, au Théâtre National de Toulouse, au Théâtre de l’Union CDN de Limoges en 2013.

2011/ 2012 : La vie dans les plis, d’après l’œuvre d’Henri Michaux, théâtre musical conçu et co-mise en scène avec Thierry Roisin à la Comédie de Béthune dans le cadre de Béthune Capitale Régionale de la Culture, repris en octobre 2012 au Théâtre des Amandiers à Nanterre.

2012 : l’Oreille de Proust, d’après A la Recherche du Temps Perdu, théâtre musical et piano à 4 mains à l’Abbaye de Royaumont, au Grand Hôtel de Cabourg, pour les journées musicales Marcel Proust, Festival Figeac et tournée 2014.

2012/ 2013 : suite à une résidence dans le Pas de Calais à Auchel, elle a réalisé un film Au Carton Chelville avec neuf enfants et adolescents. Deuxième volet avril 2013.

2014 : création de Love and Money de Dennis Kelly le 15 janvier 2014 au Théâtre National de Strasbourg, au Théâtre du Rond Point à Paris du 6 mars au 6 avril 2014, au Théâtre d’Arras, au Phénix à Valenciennes, à la Maison de la Culture de Bourges, au CDR de Tours, au CDN de Besançon, à Auchel, à Béthune puis Namur et Bruxelles (2014-2015).

Depuis septembre 2014, Blandine Savetier est artiste associée au Théâtre National de Strasbourg.

2015/ 2016/ 2017 : adaptation théâtrale et mise en scène de Neige d’Orhan Pamuk, création à l’automne 2016 au Théâtre National de Strasbourg.

Comme metteure en scène, Blandine Savetier donne une priorité au jeu et à la direction d’acteur, par conséquent à la formation. Elle a dirigé à trois reprises des ateliers de jeu à l’école du Théâtre National de Bretagne, au Théâtre National de Belgique avec le Centre des Arts scéniques, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique direction Claude Stratz dans le cadre de l’Unité nomade , à l’ENSATT à Lyon, à l’EPSAD à Lille, à la Comédie de Béthune (2 stages Afdas), à l’Académie, Ecole Supérieure professionnelle du Limousin à deux reprises et à l’Atelier Volant, Théâtre National de Toulouse, au Théâtre National de la Colline dans le laboratoire de jeunes apprentis acteurs issus de la diversité, se préparant aux concours des écoles nationales de théâtre.

BLANDINE SAVETIER

 

Comédienne
Metteure en scène
Directrice artistique